10 octobre 2007

Un dernier verre avant la guerre de Dennis Lehane

Patrick Kenzie et Angela Gennaro sont amis depuis l'enfance, ils ont grandi  à Boston. Ensemble ils ont fondé une agence de détectives privés. Un jour ils se voient confier par des politiciens la mission suivante : retrouver une femme de ménage noire qui a emporté des documents confidentiels. Rien de bien exceptionnel en apparence, les deux détectives retrouvent facilement sa trace mais elle se fait assassiner sous leurs yeux. Commence alors la véritable enquête : pourquoi cette femme de ménage s'est fait assassiner, que savait-elle... Patrick Kenzie et Angela Gennaro enquête dans Boston sur fond de guerre des gangs...

Mon avis : très bien, l'histoire est prenante mais le plus intéressant et le plus réussi est la description du duo des détectives aux personnalités complexes et la retranscription de l'atmosphère de la ville. Dennis Lehane dresse un constat accablant sur le racisme, les préjugés de toutes les communautés, la misère sociale et tout ce qu'elle peut entraîner. C'est autant un roman policier qu'un roman social. Cela m'a fait penser à un autre écrivain américain George Pelecanos qui décrit aussi très précisément et justement les tensions raciales. 
Dennis Lehane est l'auteur de Mystic River porté au cinéma par Clint Eastwwod avec Sean Penn, Kevin Bacon et Tim Robbins.

Note : 4.5/5

Posté par severine99 à 19:11 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur Un dernier verre avant la guerre de Dennis Lehane

    Il me tente beaucoup, mais avant, du même auteur, j'ai "Shutter Island" qui m'attend bien sagement !!

    Posté par Florinette, 11 octobre 2007 à 12:03 | | Répondre
  • Si ça ne te dérange pas je vais mettre ton blog, que j'aime beaucoup, dans mes liens !
    Bonne journée !

    Posté par Florinette, 12 octobre 2007 à 11:50 | | Répondre
  • Merci beaucoup Florinette! bien sûr que tu peux mettre mon blog dans tes liens.
    Bonne journée

    Posté par Séverine, 13 octobre 2007 à 10:35 | | Répondre
  • Ce Denis Lehanne quel talent ! j'ai tout lu tout apprécdié ! il faut parfois une deuxième approche car on est possédé par l'histoire et donc pressé et on laisse de côté les rapports humains - c'est parfois long mais toujours passionnant ! j'ai Coronado son dernier dans ma PAL mais j'attends un moment adéquat pour le lire !!

    Posté par rennette, 13 octobre 2007 à 10:51 | | Répondre
Nouveau commentaire